Les exfoliants et l’environnement

Ayez la peau douce sans détruire la faune aquatique.

Des microplastiques sont ajoutés dans de nombreux produits « gommants » ou dans des savons, comme abrasif doux de la peau ; il s’agit d’une alternative moins chère (mais non biodégradable) aux fragments de bambou, d’algues, de noyaux ou du gant de crin autrefois utilisés pour cela.

Faite essentiellement de polymères (un plastique dérivé du pétrole), ces nanoparticules sont déversées dans les égouts lors de l’utilisation du produit et se retrouvent invariablement dans nos cours d’eau. Elles s’accrochent aux algues ou se déposent dans la vase. Comme elles sont souvent translucides, elles sont confondues avec le plancton, d’ailleurs de nombreux types de microplastiques sont déjà retrouvés en quantités significatives dans certains organismes marins mangés par l’Homme (ex : huîtres, moules, escargots aquatiques, poissons, crustacés).

Source : Wikipédia

Démystifions la Médico-Esthétique

La médico-esthétique est pratiquée par un dermatologue, un médecin ayant la formation requise en chirurgie esthétique ou une infirmière accréditée et supervisée par un de ces deux professionnels. Aucune esthéticienne ne possédant ces formations spécifiques n’est en mesure de prodiguer les soins médico-esthétiques.

La médico-esthétique englobe tous les produits de comblement injectables (Botox®, Restylane®, Juvéderm®, etc.), les peelings chimiques; quant à l’utilisation des appareils tels que le IPL, la dermabrasion, le laser et autres, les esthéticiennes sont restreintes dans leur activités, certaines règles strictes sont établies et les techniciennes ne peuvent dépasser leur champs de compétence.

Les produits cosmétiques utilisant l’appellation «médico-esthétique» ne contiennent aucun ingrédient possédant des concentrations plus élevées ou des vertus médicales spécifiques – si il en est, assurez-vous que ceux-ci possèdent un DIN (Drug Identification Number) qui relève du produit pharmaceutique.