Tranche de Vie

Lors d’un souper entre amis, quelqu’un me demandait s’il était nécessaire de prendre soin de sa peau.  Mon interlocutrice est agent immobilier.

–  Quand tu visites tes clients, tu te mets sur ton 36?
–  Oui.
–  Les vêtements sont quelques choses d’importants dans l’exercice de tes fonctions?
–  Oui.
–  Tu changes selon la mode, les saisons, tu apportes tes vêtements chez le nettoyeur si c’est ce qui est recommandé ou tu les laves à la main?
–  Oui.
–  Quand tes vêtements sont passés de mode, tu les donnes ou les jettes.
–  Oui.
–  Ne trouves-tu pas que la peau de ton visage vaut la peine que tu en prenne soin?  Quand le temps aura fait son oeuvre, tu ne pourras ni la donner, ni la jeter.

Tranche de Vie

Voilà quelques mois, lors d’un souper entre amies, nous discutions des soins visage en institut.  Comme je travaille dans ce domaine, une connaissance me demandait quel était selon moi mon opinion sur le sujet:  elle ne croyait pas à l’importance des soins réguliers et produits en institut.  Elle voyait les soins de la peau comme étant une détente et non une nécessité.

Laissez-moi toutefois vous aviser que je pouvais énoncer mon opinion librement.  Voici comment je lui ai présenté les faits:

–  Tu aimes les beaux vêtements?  Lorsque tu achètes un bel ensemble ou un morceau particulièrement cher, tu y prends soin?  Si les instructions indiquent que tu dois le faire nettoyer à sec, tu le fais?

–  Oui.

–  Au bout de quelques mois ou années, lorsque tu trouves que tes vêtements sont démodés, tu les jettes ou les donnes.

–  Oui.

–  Mais tu en as pris soin comme la prunelle de tes yeux, tout le temps que tu les as eu?

–  Bien sûr!

–  Et ta peau elle?  Elle ne vaut pas la peine que tu fasses la même chose?  Penses-y, tu ne pourras jamais en acheter une autre quand tu ne la trouveras plus à ton goût.

Il semble que l’idée ait fait son chemin.  Je viens d’apprendre qu’elle est allée chez l’esthéticienne et s’est procurée pour 480 $ de produits France Laure (!!!)